United Nations Bienvenue aux Nations Unies
Language:

Moussoulimou Karimou

Parcours professionnel 

De 1978 à 1980, j’ai été professeur d’anglais et de français à Buéa (Cameroun). Puis, de 1996 à 1997, traducteur indépendant pour diverses organisations dont l’Union africaine, l'Organisation mondiale de la Santé, la Commission économique pour l'Afrique, la Banque africaine d'import-export et d’autres.

Pourquoi l'ONU

J’ai toujours considéré l'ONU comme le plus important centre de réflexion au monde,  un pôle d’excellence qui donne aux intellectuels et aux citoyens du monde en général, la possibilité unique de collaborer étroitement dans le cadre d'une instance où sont examinées quotidiennement ou presque et au plus haut niveau des questions d'envergure mondiale.

Préparation au concours

Pour me préparer, j’ai suivi une formation spéciale, pour laquelle j’avais été sélectionné, ainsi que 10 autres personnes, à l'issue d'un concours organisé par la CEA à Addis-Abeba. 

L'ONU au quotidien : difficultés rencontrées et motifs de fierté

Ce qui fait de l'Organisation un environnement de travail unique en son genre, c’est la diversité des sujets que les traducteurs sont amenés à traiter, le caractère multiculturel et international de l'institution, les possibilités de perfectionnement tant personnel que professionnel, et les occasions qui nous sont données de mettre en valeur nos talents et nos compétences et d’étoffer nos connaissances grâce aux innovations technologiques les plus récentes. Les expériences gratifiantes ne sont pas monnaie courante, mais je me souviens par exemple d'un auteur qui, ayant compris que les traducteurs n’étaient pas de simples machines à transposer des textes d’une langue à l'autre, nous a fait des compliments sur notre capacité à comprendre et analyser les documents en profondeur.