United Nations Bienvenue aux Nations Unies
Language:

Qui sommes-nous?

Message de la Secrétaire générale adjointe chargée du Département de l'Assemblée générale et de la gestion des conférences

L’Organisation des Nations Unies est l’un des plus grands recruteurs de personnel linguistique du monde : ils sont plusieurs centaines à travailler pour le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences (DGACM) à New-York, Genève, Vienne et Nairobi, ou pour les commissions régionales des Nations Unies à Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth et Santiago.

Aux Nations Unies, le terme « personnel linguistique » recouvre un vaste panel de professionnels qui travaillent dans des domaines interdépendants : interprètes, traducteurs, éditeurs, rédacteurs de procès-verbaux, terminologues, assistants aux références multilingues et préparateurs de copie/correcteurs d’épreuve/éditeurs de la production.

Etant donné l’étendue des sujets abordés par les Nations Unies et l’exigence requise des professionnels des langues, il n’est pas toujours évident de trouver le candidat idéal, en particulier pour certaines combinaisons linguistiques. C’est pourquoi le DGACM a mis en place un programme de collaboration qui met l’accent sur la coopération avec les universités tout en étant ouvert à d’autres partenaires institutionnels souhaitant promouvoir et améliorer la formation dans ce domaine.

Pour recruter son personnel linguistique, l’ONU n’applique pas de critères de sexe ou d’origine géographique. Les conditions à satisfaire pour participer à un concours de recrutement de personnel linguistique, voie par laquelle sont recrutés la plupart des professionnels, reposent uniquement sur la formation et l’expérience des candidats, sans prise en compte de la nationalité. Les lauréats des concours de recrutement ayant obtenu les meilleurs résultats sont inscrits sur liste d’attente puis recrutés lorsqu’un poste est vacant. Jusqu’à présent, les lauréats ne sont pas uniquement des candidats ayant suivi une formation en langues (traduction, interprétation, linguistique, etc.) mais également des candidats issus d’horizons divers, tels que le journalisme, le droit, l’économie et même les sciences de l’ingénieur ou la médecine. C’est ce qui permet aux services linguistiques des Nations Unies de se doter d’équipes multiculturelles aux profils variés, capables de s’adapter à l’environnement intergouvernemental complexe et politiquement sensible qui caractérise l’Organisation.

Nous espérons qu’en continuant de s’enrichir et d’évoluer, ce portail permettra à l’Organisation de tirer parti de ses partenariats existants, d’en établir de nouveaux et d’accueillir des professionnels compétents qui perpétueront la traduction de qualité des services de conférence fournis à l’Organisation et aux populations des États Membres des Nations Unies.

Catherine Pollard
Secrétaire générale adjointe chargée du Département
de l'Assemblée générale et de la gestion des conférences